Dre Kate Alexander, Focus Imagerie : Réduire la Dose…

RadiolVision_1_LowRes

Initiative « Réduire la Dose »… comment ne pas briller dans le noir !

Rédigé par :

Introduction : Oui, oui, on le sait, la radioprotection ce n’est pas très sexy. Gros tablier plombé lourd et chaud, cache-thyroïde étouffant et gants qui nous permettraient mieux de se confronter au boxeur Lucian Bute qu’à tenir le bout d’orteil d’un chihuahua qui veut nous arracher un doigt!

Néanmoins, on a décidé d’adresser le sujet suivant une belle initiative récemment émise par l’American College of Veterinary Radiology, la National Association of Veterinary Technicians et Idexx qui s’appelle « Lower the Dose  » (http://www.lowerthedose.org) qui vise à sensibiliser les cliniques à la radioprotection. Les cliniques inscrites s’engagent aux principes suivants :

  1. Reconnaître qu’en réduisant la dose à l’animal, on réduit la dose à l’équipe de soins.
  2. Réviser régulièrement les protocoles d’imagerie, afin de s’assurer que la dose minimale de radiation est utilisée pour acquérir des images de qualité diagnostique.
  3. Se familiariser avec les avantages de la radiographie « sans contention ».
  4. Examiner le matériel plombé aux 6 mois pour la présence de fissures.

Le programme demande aussi aux cliniques de s’assurer qu’elles adhèrent aux principes de radiation exigés par leur état. Par exemple, saviez-vous que dans l’état de New York, il est interdit d’effectuer une contention sur un animal lors de la prise de radiographies (à moins de situation clinique extrême)?

Le site fournit aussi des ressources intéressantes quant à des moyens de réduire la dose à l’animal et à l’équipe (le fameux principe «  ALARA  » As Low As Reasonably Achievable… ou, la modération a bien meilleur goût!).

Il y a aussi un guide de positionnement radiographique. Il s’agit bien d’une initiative américaine… qu’en estil ici au Québec? Quelles sont les contraventions aux principes ALARA qui arrivent le plus souvent à nos oreilles… ou plutôt à nos yeux…?

Lire l’article